Infos pratiques sur la vente d’un bien immobilier en Belgique

Dernier update: 23-09-2019

Du temps pour réfléchir : le candidat-acquéreur demande une option d’achat

Un candidat amateur se montre intéressé par l’achat de votre immeuble. Mais il souhaite un temps de réflexion avant de se décider.

  • Parce qu’il n’est pas certain à 100 % de son choix,
  • Parce qu’il souhaite encore faire vérifier certains détails, avoir le temps de revisiter le bien avec un entrepreneur ou un architecte, avant de prendre sa décision,... sans pour autant perdre la possibilité d’acheter. Le risque pour lui étant que vous concluiez la vente avec quelqu’un d’autre.

Le candidat vous demande donc de poser une option d’achat pour lui.

Cela lui donne le droit d’acheter le bien dans un délai convenu – de quelques jours à quelques mois - et au prix indiqué à la signature de l’option. Pendant ce délai, vous ne pouvez vendre votre bien à personne d'autre.

Le candidat acquéreur qui bénéficie d'une option d'achat n’est pas obligé d’acheter le bien.

En tant que vendeur, vous n’êtes pas obligé d’accepter

Si vous acceptez, vous vous engagez à rendre votre bien indisponible pour d’autres amateurs potentiels durant toute la durée de l’option.

Le délai est bien sûr fixé de commun accord. A son expiration, vous redevenez libre de conclure avec un autre amateur.

Dès le départ, vous êtes en droit de demander des frais pour la pose de l’option. Si le candidat n’achète finalement pas, vous conservez la somme à titre de frais. A l’inverse, si la vente est conclue, la somme versée est déduite à titre d’avance sur le prix.